Lea LLinares, animale et subtile...

 

Quand Lea LLinares entre en scène, le public retient son souffle. Ses compagnons de musique, percussionniste, guitare et chants, de noirs vêtus, l'encadrent.

Lea danse.

Zapateado ardent, ses talons claquent. 

Lea est intense, une présence sombre et lumineuse à la fois. 

Cette femme est douleur. Elle est force, tantôt impertinente, tantôt farouche, elle envoûte. 

 

Danseuse à la solide formation classique, Lea LLinares à rencontré le flamenco dans les écoles toulousaines puis à Séville.

 

 

Depuis le flamenco ne la plus quitté. Pour le plus grand bonheur du public du festival qui la retrouve toujours avec émotion. 

 

Jean Louis Sorel / Claudine Aubrun